Les types d'inondations

Les inondations font partie intégrante de notre quotidien. Il n’est pas rare de lire dans la presse que telle ou telle zone s’est retrouvée submergée par les eaux, provoquant parfois de nombreux dégâts chez les riverains. Toutefois, derrière un terme générique, se cachent beaucoup de subtilités dues à leurs origines diverses. Pour vous aider à comprendre, voici l’essentiel des informations à connaître au sujet des inondations.

Une inondation : qu’est-ce que c’est ?

Concrètement, on emploie l’appellation « inondation » pour définir une submersion, qu’elle soit rapide ou lente. Cette submersion surviendra dans une zone qui, en temps normal, se trouve hors de l’eau. Différents facteurs pourront entraîner ce phénomène comme, par exemple, des facteurs naturels ou bien des actions menées par l’homme, que ce soit directement ou indirectement. S’il fallait résumer le phénomène, on pourrait dire que les risques d’inondation sont en lien direct avec la présence d’une population au sein d’une zone considérée comme « inondable ».

Dans notre société actuelle, on retrouve de plus de constructions se faisant aux abords des cours d’eau ou de la mer. Cela entraîne ainsi un risque certain d’inondations pour les individus qui seront amenés à vivre ou à travailler sur place. Il faut garder à l’esprit que l’action de l’Homme peut être en lien direct avec les inondations. Par exemple, le risque est favorisé par l’urbanisation, les pratiques agricoles, l’imperméabilisation des sols ou bien encore le pompage des nappes phréatiques.

 

Survol en drone de la zone située entre Gidy et Cercottes (Loiret, 45) après les inondations de fin mai-début juin 2016 (Loiret, 9 juin 2016).

Survol en drone de la zone située entre Gidy et Cercottes (Loiret, 45) après les inondations de fin mai-début juin 2016 (Loiret, 9 juin 2016).

Les inondations : un phénomène aux origines diverses

Lorsque l’on parle d’inondation, les causes peuvent être variées. Cela peut aussi bien résulter du débordement d’un cours d’eau que d’une remontée des nappes phréatiques ou bien encore d’une rupture des ouvrages hydrauliques. Bien entendu, il ne s’agit là que de quelques exemples parmi tant d’autres. De notre côté, nous distinguerons quatre causes majeures :

Inondation par débordement de cours d'eau

L’inondation par débordement de cours d’eau fait partie des plus courantes. Elle dépend généralement des aléas de la météo. Par exemple, lorsqu’un territoire connaît des pluies intenses, il est possible que cela entraîne des débordements. Cela peut aussi bien concerner un fleuve qu’une rivière ou bien encore un torrent. Les personnes résidant à proximité d’un fleuve sont les plus à risques face à ce genre d’inondation.

Toutefois, différents facteurs rentreront en jeu. C’est le cas par exemple la nature des sols, la taille du bassin-versant ou bien encore l’état de la couverture végétale.

Survol des inondations entre Gidy et Cercottes

En cas d’évènement climatique important, et/ou lors de défaillances ou des ruptures d’ouvrages mis en place par l’Homme, l’eau qui ne peut pas être absorbée par les sols ruisselle. Cela vient du fait que la surface est gorgée d’eau ou alors qu’elle n’a pas le temps de s’infiltrer.

Dans le cas d’une origine humaine, généralement, cela concerne la rupture d’un système de protection. Par exemple cela peut toucher les ouvrages hydrauliques. Ce genre de cas peut survenir à la suite:

  • d’une attaque de la houle
  • du mauvais entretien de l’ouvrage
  • d’une érosion chronique intense
  • d’un phénomène de surverse
  • d’un déséquilibre sédimentaire du cordon naturel
  • et bien d’autres phénomènes…
Inondation par remontée de nappe phréatique

Dans certaines situations, l’inondation peut être en lien direct avec la nappe phréatique qui se trouve à proximité. Concrètement, elle surviendra à la suite d’une surélévation inattendue du niveau de la nappe qui se trouve à proximité du sol.

Pour savoir si un territoire est concerné par ce type d’inondation, il faudra se pencher d’un peu plus près sur sa topographie. À noter que ce genre d’inondation peut s’étendre sur une durée assez conséquente.

Dégâts causés par la houle cyclonique OMAR du 16 octobre 2008 dans la baie de Saint-Pierre (Martinique, 2008).

Les personnes qui vivent en bord de mer ou au bord de l’océan peuvent également être exposées à des risques d’inondations. Cela est notamment dû à des conditions météorologiques défavorables. Par exemple, en cas d’importantes baisses de pression atmosphérique et de vents importants, des débordements peuvent être observés.

Dans le meilleur des cas, cela pourra durer quelques heures. Dans d’autres, il faudra attendre plusieurs jours avant que la mer ne se retire. À noter que l’on pourra également parler de submersion par débordement. Cela signifie que le niveau de la mer sera supérieur aux terrains naturels ou bien à la crête des ouvrages mis en place par la main de l’Homme.

Explication du phénomène par l’AFP

En savoir plus

Les types d’inondations

Que faire en cas de risque d’inondation ?

Que faire en cas d’inondation ?

Les assurances pour la protection de votre logement