Un écosystème circulaire

Dans le cadre du projet SEDIPEC, nos objectifs sont multiples et font partie intégrante d’un objectif plus large, celui de créer à un écosystème circulaire permettant de consolider notre futur et ce, à moindre coût pour tous les acteurs présents dans les zones à risques.

Un produit au service de l’économie circulaire

Notre objectif premier est de réduire le taux de personnes sinistrées, ainsi plus généralement que le nombre de dommages causés par les inondations sur le territoire français chaque année.

Cependant, ne voulant pas avoir la prétention de dire que nous pourrions solutionner toutes les complexités du bâti immédiatement, il fallait tout d’abord concevoir un produit le plus générique et adaptable possible afin qu’il soit le plus abordable possible.

Ayant donc la nécessité de concevoir des produits sur-mesures, pouvant être coûteux, nous nous sommes dit qu’il serait beaucoup plus intéressant pour chaque parti s’il pouvait être remboursé de ses travaux effectués. De ce fait, nous avons conçu des produits qui correspondent aux normes de travaux imposées par le P.P.R.I. (Plan de Prévention du Risque Inondation), et sont subventionnables à la fois par la commune, le département, la région, l’Etat et l’Europe, en fonction de la localisation où le prospect habite. Parmi ces organismes se trouvent des fonds de subventions européens tels que le Fonds Barnier,  qui demeurent encore trop inexploités.

Notre défi de fond était donc de réussir à concevoir des produits qui rentrent dans le cadre des travaux imposés par l’Etat afin qu’ils puissent être éligibles à des subventions, ce pour créer un écosystème circulaire qui permet la sécurité des personnes à un coût de revient final quasi-transparent.

 

Objectifs

Sur le plan professionnel, nous voulons mettre en œuvre un business model permettant la mise en relation de différents acteurs du bâtiments, tels que les artisans et industriels, afin de mettre en avant le savoir-faire français et de promouvoir l’activité des travailleurs locaux.

SEDIPEC veut réduire le gaspillage ainsi que la conception de matériaux nocifs pour l’environnement, en faisant la promotion de matériaux composites recyclables. Ces matériaux peuvent permettre la construction de tout type d’infrastructures, ils sont tout aussi résistants que le béton ou que l’acier.

De la même manière, nous projetons de permettre aux particuliers de revaloriser leur premium d’assurance habitation, et de réduire le risque des assureurs. Aujourd’hui les compagnies d’assurance peinent à rembourser les dommages causés suite à des sinistres.

Nous voulons offrir un gain de productivité aux personnes protégées. Nous sommes convaincus qu’une personne sereine sur son lieu de travail ou vis-à-vis de son habitat, est une personne qui est plus efficace, car elle n’a pas la crainte de voir son quotidien altéré et ralenti par un événement négatif.

Indirectement, en mettant en place un système dans lequel nous permettrions à n’importe de qui de pouvoir protéger son bien contre les inondations ainsi que contre les cambriolages, et ce à moindre coût de revient, tout en lui permettant de limiter sa consommation d’énergie, nous souhaitons participer à la relance économique de notre pays.

En conclusion, nous pouvons considérer qu’avec le projet SEDIPEC, nous avons pour ligne de conduite de promouvoir l’économie circulaire avec un business model basé sur le développement durable qui favorise et valorise le travail des artisans locaux, et qui permettra une amélioration notable de notre quotidien à tous.